Rechercher
  • Dr. Stefan Paveliu

Perdre 20 kilos sans chirurgie, est-ce possible ?

Mis à jour : sept. 25

Avec l’arrivée de l’été, le thème des régimes revient invariablement sur le devant de la scène. Cependant, de plus en plus de personnes souhaitent perdre un nombre de kilos important. Est-ce vraiment possible sans chirurgie ?


Pourquoi perdre du poids ?


Avant d’entamer toute forme de régime ou d’intervention chirurgicale, il convient de savoir pourquoi c’est important de maigrir. En effet, si le côté esthétique constitue parfois un déclencheur, c’est bien souvent le côté sanitaire qui réclame la perte de poids. De fait, le surpoids tout autant que l’obésité altère considérablement la santé. Pire, il augmente le risque de mourir. Quels sont les véritables risques du surpoids sur la santé ?


Obésité et diabète

Le diabète (élévation du taux de sucre sanguin) est incontestablement le premier risque lié à l’obésité. Dans ce cas, il s’agit généralement de diabète de type 2. En réalité, une personne obèse sur 3 est également diabétique. Le diabète de type 2 est principalement lié à la quantité de graisse présente dans le corps. Plus celle-ci est importante, plus le besoin d’insuline du corps augmente. À terme, le pancréas n’est plus capable de produire suffisamment d’insuline. Le diabète de type 2 se déclare.


Les conséquences du diabète sont relativement importantes. En effet, il augmente le risque de maladies cardio-vasculaires, les problèmes ophtalmologiques, les atteintes rénales ainsi que les risques de lésions au niveau des pieds.


Obésité et hypertension

L’hypertension se caractérise par une valeur supérieure à 14,9. Il s’agit d’une élévation anormale de la tension artérielle au repos. Dans de nombreux cas, l’hypertension n’a pas d’origines déterminées. Cependant, les observations de terrain permettent de déterminer que 30 à 40 % des obèses sont hypertendus. Il s’agit d’une proportion nettement plus élevée que dans le reste de la population. D’un point de vue épidémiologique, il s’agit principalement de l’obésité située au niveau abdominal qui favorise l’hypertension.


L’hypertension peut avoir des conséquences graves sur la santé. En effet, ce trouble de la tension favorise l’arrivée des accidents vasculaires cérébraux et des infarctus du myocarde.


Obésité et apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est un trouble grave du sommeil. Elle se caractérise par des arrêts respiratoires tout au long de la nuit. Les études estiment que 20 à 30 % des personnes obèses sont victimes d’apnées du sommeil. Dans ce cas, celles-ci sont engendrées par l’excès de masse graisseuse présente au niveau du cou.


Sur le long terme, les apnées du sommeil ont des répercussions notables sur la santé. En effet, non contentes d’être responsables d’épisodes de fatigue intense, les apnées du sommeil fragilisent le cœur, les artères, mais également les poumons.


Obésité et graisses dans le sang

Les lipides sanguins sont constitués d’une part du cholestérol et d’autre part des triglycérides. Il n’est pas rare d’avoir des personnes obèses qui sont en hypercholestérolémie. Plus encore, les personnes qui souffrent de surpoids ont un taux de triglycérides anormalement élevé. Cela est d’autant plus vrai que l’obésité est abdominale.


L’excès de graisse dans le sang n’est pas sans conséquence. En effet, peu à peu, celle-ci forme des plaques à l’intérieur des vaisseaux sanguins. À terme, l’excès de lipides dans le sang accroît le risque d’athérosclérose, mais également d’accident vasculaire cérébral. Les conséquences de ces deux troubles cardio-vasculaires peuvent être fatales.


Obésité et douleurs squelettiques

Plus le poids du corps est élevé, plus les articulations sont soumises à des pressions importantes. À la longue, celles-ci finissent par s’user et provoquent des douleurs. Il s’agit du point de départ de l’arthrose lié à la surcharge pondérale.


Obésité et problèmes divers

En dehors des problèmes rapides, l’obésité apporte d’autres effets délétères sur la santé. L’augmentation du risque de cancer, les troubles cardiaques ou encore les troubles associés à des « calculs » dans les différents organes figurent parmi ces problèmes au long cours. Mais ce n’est pas tout, la surcharge pondérale amène également des inconforts au niveau de la fatigue, de la transpiration, de l’incontinence urinaire ou des désordres gastro-œsophagiens.


Comment définir ses objectifs ?


Vouloir perdre du poids lorsque l’on est en surcharge pondérale ou obèse est donc une décision salutaire. Encore faut-il y parvenir ? Si vous souhaitez perdre du poids, sur le long terme, vous devez avant tout parvenir à tenir dans la distance. En effet, c’est avant tout des objectifs bien définis, avec un rééquilibrage alimentaire, qui vous permettent de trouver ou retrouver votre poids de forme. Mais, comment définir des objectifs et s’y tenir ?


Définir des objectifs avec la méthode SMART

Souvent associée au management ou au développement personnel, la méthode SMART a également fait ses preuves dans la lutte contre la masse grasse. Elle permet de définir des objectifs de qualité pour enfin en finir avec les mauvaises habitudes.


Selon cette méthode, les objectifs doivent être :

  • Spécifiques

  • Mesurables

  • Atteignables

  • Réalisables

  • Temporellement définis

Concrètement, il ne s’agit pas d’éditer un objectif comme « je veux perdre 20 kilos », « je veux maigrir », ou encore « je vais pratiquer une activité physique ». Tous ces objectifs, même s’ils sont louables, ne sont pas suffisamment précis ni ordonnés pour vous permettre d’atteindre un résultat.


Votre objectif en termes de perte de poids, sur le long terme, doit contenir une information mesurable comme le nombre de kilos que vous souhaitez perdre. Cet objectif doit également être atteignable. En d’autres termes, décider que vous souhaitez perdre 20 kilos en 15 jours n’est absolument pas dans le domaine du réalisable. De plus, vous devez appliquer une temporalité à votre objectif. En clair, vous devez décider le laps de temps sur lequel vous allez réaliser votre objectif. Pour cela, un accompagnement spécialisé est bien souvent nécessaire.


Comment ne pas se décourager ?

Le problème de la perte de poids réside aussi dans le découragement. En effet, lorsque vous entreprenez des démarches pour retrouver votre poids de forme, il est parfois difficile de vous astreindre à suivre votre programme. Aussi, de temps en temps, le découragement vous guette. Pour ne pas y succomber, la méthode SMART peut évidemment vous aider. Mais, seule, elle ne fait pas tout. C’est un peu comme l’abonnement à la salle de sport, au début on y va tous les jours et, après quelques semaines, il végète au fond d’un tiroir.


Pour être certain de suivre la bonne route, tous les jours, le mieux est encore de faire appel à des experts pour vous accompagner. Ils sont à même de comprendre les baisses de motivation. Ils peuvent ainsi adapter votre programme pour que celui-ci soit en adéquation avec votre vie.


Pourquoi ne pas se jeter sur la chirurgie ?

En ce qui concerne la perte de poids liée à une surcharge pondérale importante ou à une obésité, il est parfois tentant de recourir à la chirurgie. Pourtant, même si elle est adéquate dans certains cas, elle n’est pas exempte d’effets secondaires et de risques. Il doit donc s’agir d’une décision mûrement réfléchie. Globalement, il existe trois types d’interventions pour la chirurgie de l’obésité :

  • L’anneau

  • Le bypass

  • Le sleeve

L’anneau gastrique est sans doute l’opération bariatrique la plus connue. Elle consiste à placer un « anneau » assez haut autour de l’estomac. De cette manière, la sensation de satiété arrive plus rapidement. Les autorités de la santé estiment qu’il s’en pose 7000 par an en France. Malheureusement, cette technique engendre de nombreuses carences nutritionnelles. En effet, les patients diminuent considérablement leur bol alimentaire et ne compensent pas correctement.


Le bypass est une opération plus contraignante. Elle consiste à court-circuiter la majeure partie de l’estomac. En rendant le parcours de digestion plus court, cette opération réduit la quantité de calories absorbées par l’organisme. Le bypass concerne environ 9000 patients par an en France. Malheureusement, cette opération a une forte mortalité et impose de nombreuses contraintes de vie.


Enfin, la gastrectomie (sleeve) consiste à retirer les deux tiers de la poche stomacale. Cette technique est irréversible et entraîne, comme le bypass, des contraintes plus importantes en termes de nutrition et d’hygiène de vie que le ballon gastrique.


Comment se faire accompagner ?

Choisir de perdre 20 kilos, ou tout autre objectif de grande ampleur, ne s’improvise pas. Pour ne pas devoir recourir aux chirurgies invasives et dangereuses, un accompagnement personnalisé est souhaitable. Pour être efficace, celui-ci doit être pluridisciplinaire et comporter au minimum les apports :

  • D’un spécialiste de l’obésité ;

  • D’une diététicienne ;

  • D’un psychologue.

Mais, parfois, la volonté n’est pas suffisante. Il existe alors des méthodes, non invasives, qui peuvent aider à atteindre les objectifs. Le ballon gastrique fait partie de ces nouvelles manières de perdre du poids, pour les personnes à la surcharge pondérale importante. Il s’agit simplement de mettre en ballon provisoire dans l’estomac, sans opération et sans anesthésie, afin de réduire la quantité d’aliments ingérés. À terme, il s’évacue par les voies digestives naturelles. Pendant ce temps, vous avez l’opportunité d’adopter de nouveaux comportements alimentaires comme prendre un petit-déjeuner équilibré, mais également de pratiquer une activité physique adaptée.


À retenir

Le surpoids et l’obésité constituent des défis majeurs pour la santé publique.

Perdre du poids, pour les personnes en surcharge pondérale, est essentiel pour la santé.

La chirurgie bariatrique est risquée et ne constitue pas une étape obligatoire.


Perdre du poids, 20 kg ou plus, n’est pas insurmontable. La chirurgie n’est d’ailleurs pas obligatoire. Il suffit de se faire accompagner correctement pour parvenir à atteindre ses objectifs.

10 vues

Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte la marque CE conformément à la réglementation européenne. Le Ballon Elipse est une aide temporaire de perte de poids, destiné aux adultes âgés de plus de 18 ans qui sont obèses ou en surpoids, tel que défini par un indice de masse corporelle (IMC) ≥ 27. Le Ballon Elipse peut seulement être mis en place par un professionnel de la santé qui sait comment utiliser le Ballon Elipse. Le Ballon Elipse doit être utilisé en association avec une nutrition surveillée et un programme qui vise à modifier le comportement.Certaines personnes peuvent ne pas être en condition de recevoir le Ballon Elipse. Votre médecin examinera vos antécédents médicaux dans le détail et effectuera un examen physique pour déterminer votre éligibilité Il est important de fournir des antécédents médicaux exacts et complets au médecin.

Ballon Gastrique Nice Elipse
18 Avenue Reine Victoria
06000 Nice, FRANCE
  • LinkedIn Social Icône